Vous êtes ici : Accueil > MUSEE > ARTS VISUELS > ARTS PLASTIQUES > En analyse > Paul Cézanne
Par : CM2
Publié : 4 juillet 2012

Paul Cézanne

 Des tableaux ( il en a peint environ 300...)

 

 

 
Madame Cézanne autoportrait
la ville de Gardanne sous bois
Fichier:Paul Cézanne 179.jpg
nature morte aux pomme et aus oranges les joueurs de carte

 

Sa biographie

Paul Cézanne est né en 1839 dans une famille aisée à Aix-En-Provence. Son père, Louis-Auguste est un petit artisan ayant fait fortune (il possédait une fabrique de chapeaux) qui créa même une banque en 1848 : la banque Cézanne.

Il suit des cours de droits à l’Université d’Aix, mais en même temps, des cours de dessins et aménage un atelier.

Il se lie d’amitié avec Émile Zola et fait de nombreux allers-retours entre Paris et Aix.

A 23 ans il abandonne le droit et s’installe à Paris. Là, il y rencontre plein de peintres :

 

-Monet,

 

-Pissaro,

 

-Renoir,

-Sisley...

Il travaille dans l’atelier de peinture de l’île de la cité (Académie de Charles Suisse) et s’y perfectionne.Par contre, il est refusé à l’école des Beaux-Arts. Son père subvient à ses besoins.

Il revient travailler à Aix dans la banque de son père.

Mais un an plus tard il craque et décide définitivement de devenir peintre : il remonte à Paris, se réinscrit à l’Académie de Charles Suisse, renoue avec tous ses amis peintres, fréquente tous les lieux de culture (on le voit souvent au Louvre faire plein de croquis).

Il fréquente toujours Zola qui l’aide et ne cesse d’élargir ses connaissances (il rencontre Manet).

Il alterne Paris, Aix, et les voyages en Provence.

A 30 ans, il rencontre un modèle, et en tombe amoureux : Hortense Fiquet.

Il n’ose en parler à son père, sévère et borné, de peur qui ne lui envoie plus d’argent.

 

Pendant la guerre de 1870-1871, le couple se retire en Provence.

3 ans plus tard, naît son fils, Paul, dont son père n’apprendra l’existence que 6 ans plus tard.

 

Celui-ci accepte sa liaison et son petit fils et le mariage est célébré en 1886.

 

Au début de sa carrière artistique il est très classique. Il est ensuite séduit par le romantisme (Delacroix) puis entre dans une époque « paysages et portraits » (Courbet), il essaie aussi l’impressionnisme.

 

Son œuvre est très variée, il fait des tableaux dans un peu tous les styles. Son apprentissage est très autodidacte (il apprend beaucoup par lui-même).

 

Quelques-unes de ses oeuvres connues :

 

1-Madame Cézanne à la jupe rayée,

 

2-Autoportrait,

 

3-Gardanne (villages),

4-Paysages,

 

5-Nature morte,

 

6-Personnages (portrait Achille Emperaire),

Ses tableaux ont beaucoup de mal à plaire. Ils sont souvent refusés dans les galeries et expositions.

 

Quand ils commencent à se diffuser ils sont incompris par le public et attaqués par les critiques qui les jugent "plutôt lourds et peints de façon grossière".

 

Pendant une période il se retire, dégouté et meurtri, arrête les expositions, et prend ses distances avec ses amis.

 

Il continue à travailler isolé et perfectionne son style, à Paris mais de plus en plus souvent à Aix.

 

Il se brouille avec Zola en 1886.

 

Mort de son père, il hérite de sa fortune. Il est serein financièrement.

En 1895, a lieu une grande rétrospective de ses œuvres à Paris puis à Londres, à cette occasion le public apprécie enfin ses toiles.

Ses anciens amis se-rapprochent de lui, et pleins de jeunes peintres le prennent comme modèle.

Depuis cette période, il sera de plus en plus connu et apprécié. On le dit "père de la peinture moderne".

Il meurt en 1906 à l’âge de 67 ans d’une pneumonie.

Par Julia

 

Documents joints